Pôle adulte

Accompagnement social personnalisé

Les mesures d’accompagnement sont destinées à aider des personnes majeures dont les facultés ne sont pas altérées, mais qui sont en grande difficulté sociale et perçoivent des prestations sociales. Il existe 2 types de mesure : la mesure d’accompagnement social personnalisé (Masp), mise en place en accord avec la personne en difficulté, et la mesure d’accompagnement judiciaire (Maj), imposée par la justice à la personne en difficulté.

La mesure d’accompagnement social personnalisée : Masp

Principe :

Cette mesure est mise en œuvre par les services sociaux du département.

À la différence de la mesure d’accompagnement judiciaire, la mesure d’accompagnement social fait l’objet d’un contrat d’accompagnement social personnalisé.

Elle peut également être ouverte à l’issue d’une mesure d’accompagnement judiciaire (Maj) arrivée à échéance.

Public :

Cette mesure vise à aider une personne majeure dont la santé ou la sécurité est menacée par les difficultés qu’elle éprouve à gérer ses ressources et ses prestations sociales.

Durée de la mesure

La durée du contrat peut être de 6 mois à 2 ans. Il est renouvelable après évaluation préalable. Le contrat peut être modifié par avenant. La durée maximale possible est de 4 ans.

La mesure prend fin au terme du contrat s’il a fourni les effets souhaités.

Les services du département rapportent au procureur de la République la situation sociale, financière et médicale de la personne, ainsi que le bilan des actions menées auprès d’elle.

Le procureur est alors susceptible de saisir le juge des contentieux de la protection pour ouvrir une mesure plus contraignante (mesure d’accompagnement judiciaire, sauvegarde de justice, curatelle, tutelle).

La mesure d’accompagnement judiciaire : Maj

Principe :

La Maj est une mesure judiciaire par laquelle un mandataire judiciaire à la protection des majeurs perçoit et gère tout ou partie des prestations sociales d’une personne majeure, en vue de rétablir son autonomie dans la gestion de ses ressources.
À la différence de la Masp, elle est contraignante : elle n’est pas accompagnée d’un contrat et s’impose au majeur.

Public :

Sont concernées les majeurs :

  • ayant fait l’objet d’une mesure d’accompagnement social personnalisé qui a échoué à rétablir leur autonomie dans la gestion de leurs ressources, et dont la santé et la sécurité sont de ce fait menacées,
  • qui, par ailleurs, ne font pas l’objet d’une mesure de curatelle ou tutelle,
  • et pour qui toute action moins contraignante (par exemple : application des règles relatives aux droits et devoirs du conjoint) s’avère insuffisante.

Durée :

Le juge fixe la durée de la mesure pour 2 ans au maximum.
Elle peut être renouvelée pour 2 ans par décision spécialement motivée du juge, à la demande de la personne protégée, du mandataire judiciaire à la protection des majeurs ou du procureur de la République.
La durée maximale possible est de 4 ans.
Le juge peut mettre fin ou modifier l’étendue de la mesure à tout moment, d’office ou à la demande de la personne protégée, du mandataire judiciaire à la protection des majeurs ou du procureur de la République, après avoir entendu ou appelé la personne.
La mesure prend fin automatiquement si une mesure de curatelle ou de tutelle est ouverte.

 


RENSEIGNEMENTS ET CONTACT :

Du lundi au vendredi : 9h-12h et 14h-16h45
Tél : 05 62 61 52 60
Pour nous contacter par mail, cliquez ici
Courrier : UDAF du Gers
Service MJPM
9, rue Edouard Lartet
CS 80206
32004 AUCH CEDEX